Souscrire Dany LaflammeFeed RSSSouscrire Dany LaflammeRSS Commentaires

Je reproduis ici l’intégral du communiqué de Presse paru aujourd’hui au sujet de la nouvelle acquisition de Donald McCleery & Associés par Gardium . J’en profite pour souhaiter la bienvenue à tous les nouveaux employés qui joindront notre équipe au cours des prochains jours.

Gardium Sécurité a annoncé aujourd’hui l’acquisition de la firme Donald McCleery & Associés, l’un des plus anciens bureaux d’enquête privée du Québec. Cette nouvelle acquisition permet à Gardium Sécurité d’accueillir près de 50 nouveaux employés dans ses rangs et de consolider son expertise dans le domaine des enquêtes au Québec.

Reconnue pour son expertise dans les domaines de la sécurité, de l’enquête, de l’investigation et de la gestion de conflits de travail, Gardium Sécurité ne cesse de bonifier son offre de service depuis 2002 en misant sur des acquisitions stratégiques. « La philosophie de Gardium Sécurité demeure la même : croître avec assurance tout en consolidant ses acquis », affirme Jean Marc-Aurèle. « L’arrivée de la firme Donald McCleery & Associés dans le groupe Gardium Sécurité nous permet de profiter de l’expertise d’enquêteurs privés hautement qualifiés et de renforcer notre place au Québec dans ce secteur d’activité », a souligné le président Jean Marc-Aurèle.

Une acquisition importante

L’acquisition annoncée aujourd’hui est une étape importante dans la croissance de Gardium Sécurité. Pionnière dans le domaine des enquêtes privées et de la gestion des conflits de travail au Québec, la firme Donald McCleery & Associés confirme le leadership de Gardium Sécurité dans ces sphères d’activités.. « Notre solide expertise jumelée au dynamisme des hauts dirigeants de Gardium Sécurité nous permettra de nous positionner très avantageusement sur le marché », a déclaré Gilles Desbiens, qui occupera des fonctions-clés de la haute direction chez Gardium.

Garder le cap sur les enquêtes spécialisées

Croyant fermement que le marché de l’investigation est porteur d’avenir, Gardium Sécurité garde le cap et continue de renforcer sa place au Québec, malgré le contexte économique difficile actuel. Pour se démarquer, Gardium Sécurité mise sur des services personnalisés et accessibles de calibre national et international, ainsi que sur la grande disponibilité de ses dirigeants. « Il importe de poursuivre notre croissance planifiée, en gardant toujours en tête nos objectifs premiers, c’est-à-dire nous immiscer au cœur même des objectifs de nos clients », précise Jean Marc-Aurèle.

À propos de Gardium Sécurité

Gardium offre des services dans les domaines de la sécurité, de l’enquête, de l’investigation, de la gestion de conflits de travail et agit à titre de consultant en gestion de la sécurité des organisations. Animée par ses valeurs d’intégrité, de loyauté et de jugement, l’entreprise a pour mission d’innover en matière de sécurité afin d’aider ses clients nationaux et internationaux à atteindre leurs objectifs stratégiques de protection des actifs. Avec plus de 800 employés, Gardium Sécurité est un partenaire stratégique de ses clients et leur offre des services personnalisés et de qualité.

Voir le Communiqué en anglais en cliquant ici.

Je lisais dernièrement un article sur le blogue de monsieur Donald Trump, intitulé : « What not to say to your boss » ou Quoi ne pas dire à son patron.

J’aimerais vous partager mon interprétation. Je souhaite également vous encourager à toujours viser l’excellence, dans vos communications avec les clients, vos collègues, vos amis et votre famille.

  1. « Ce n’est pas ma job» Il a plusieurs « autres moyens » de démontrer que vous n’êtes pas une personne qui aime travailler en équipe. En disant : « ce n’est pas ma job », vous dite clairement que vous voulez en faire le moins possible. J’espère que vous n’ayez jamais besoin de l’aide d’un collègue, je vous assure qu’il ne sera aucunement empressé, encore moins motivé à vous donner un coup de main.
  2. « Ne dite rien à personne, mais … » pour ensuite déblatérer un secret confié en toute confidence par une personne, qui croyait en votre discrétion. Vous ne voulez tout de même pas avoir la réputation de bavard ou de commère ?
  3. « Ce n’est pas de ma faute »… ou « Je n’ai pas eu assez de temps pour accomplir cette tache ». Pas besoin de vous faire un dessin? Ces affirmations terniront, de façon définitive, votre image. Votre patron aura une très mauvaise perception de vous et il est plus que probable qu’il pense que vous n’êtes pas assez qualifié pour le poste que vous occupez.

Si vous voulez progresser dans votre carrière, si vous choisissez de conserver votre image de gagnant et ainsi aspirer à l’excellence, je vous encourage fortement de ne pas utiliser les excuses ci-dessus.

Notre équipe, de la division sécurité de Gardium, écrivait récemment au sujet du service à la clientèle, l’encadrement des contrats et de la gestion des agents de sécurité.  Ces trois éléments font partie de ce que nous considérons la base de la culture Gardium. 

Lorsque j’ai joins, il y a quelques années, la direction comme directeur général et associé principal, je recherchais un défi qui pouvait s’appuyer sur ces trois bases.

Le service à la clientèle est pour moi, la base non négociable de ce qu’une entreprise doit pouvoir offrir à ces clients. Ce ne pas un plus ou une valeur ajoutée, c’est un must!  Quant à l’encadrement et la gestion de nos opérations, j’y vois là tout le défi.

Je tenterai, par cette plate-forme interactive de discussion avec vous, clients, employés, partenaires, de transmettre mes valeurs et croyances d’affaires.

Je vous invite donc à participer, collaborer, commenter, découvrir, reliez afin de faire vivre cet outil de communication novateur qu’est le blogue d’affaires.

Enfin, alors comment conjuguer votre réussite à la réussite de votre client ?